L’entrée en vigueur du couvre-feu est un facteur qui peut impacter sur la consommation en énergie des ménages français. Une augmentation qui paraît inévitable, surtout avec l’arrivée de l’hiver. Toutefois, même si la tendance est à la hausse, il est possible de minimiser les dépenses énergétiques. Ceci, en optant pour des solutions simples.

Light bulb with wood house on the table, a symbol for construction, Creative light bulb idea, power energy or business idea concept ecology, loan, mortgage, property or home.

Optimiser le chauffage

Pendant le couvre-feu, pour réduire votre consommation électrique, vous devez avant tout mieux gérer le chauffage. Celui-ci représente effectivement plus de 60 % du montant de la facture énergétique. Soirées en famille ou entre amis, il est possible de gérer sa consommation et de la réduire sur le long terme.

Concentrez vos efforts sur la réduction des déperditions thermiques en améliorant l’isolation des pièces de vie. Il est recommandé d’effectuer un diagnostic pour savoir si l’isolation est adaptée. Isolation du sol, des murs, des fenêtres ou des combles… si des travaux s’imposent, essayez de les programmer autant que possible. Ceci même si le couvre-feu est déjà instauré.

Ensuite, l’entretien du système de chauffage, ainsi que des équipements doit être une priorité. En effet, les radiateurs, les chaudières et le ballon d’eau chaude requièrent une vérification régulière pour bien fonctionner et ne pas tomber en panne. Au-delà de la réduction des dépenses en énergie, l’objectif est bel et bien de pouvoir disposer d’un chauffage efficace pour les soirées de couvre-feu.

Autrement, il est aussi possible de gérer intelligemment votre radiateur avec des gestes simples. L’un d’eux consiste à régler le chauffage en fonction de vos besoins. Il convient également de l’arrêter lorsque la température voulue est atteinte ou lorsque vous sortez d’une pièce.

Améliorer l’éclairage

Pendant le couvre-feu, et même après, vous devez prendre certaines dispositions pour mieux gérer votre consommation énergétique. Ainsi, il est recommandé de penser avec soin la disposition des luminaires afin d’obtenir un éclairage efficace. Les luminaires seront donc choisis en fonction de la pièce, mais aussi de vos besoins.

Par exemple, pour éclairer un coin lecture, un luminaire sur pied avec lumière orientable peut convenir. Par contre, pour préparer le dîner pendant le couvre-feu dans la cuisine, il est préférable d’opter pour des lampes fonctionnelles axées sur le plan de travail. Et pour éclairer l’espace repas, un luminaire en suspension fera amplement l’affaire.

Dans tous les cas, il est essentiel de choisir des ampoules à basse consommation comme le LED. Par ailleurs, vous pouvez aussi réduire l’intensité de vos éclairages. Cela contribuera à votre bien-être et permettra d’améliorer la qualité de votre sommeil.

Enfin, certaines habitudes peuvent aussi contribuer à réduire votre facture d’électricité. Par exemple, éteindre systématiquement la lumière lorsque vous quittez une pièce. Cette habitude ne devant pas se limiter aux soirées de couvre-feu.

Cuisiner intelligemment

Pendant les soirées de couvre-feu, vous aurez plus de temps pour cuisiner. Pour réduire votre consommation d’énergie, vous pouvez opter pour des écogestes simples.

Commencez par vérifier que l’ensemble de vos appareils fonctionne correctement. Ensuite, veillez à les débrancher quand vous ne les utilisez pas. Contrairement aux idées reçues, si la prise n’est pas débranchée, l’appareil reste en veille et continue de consommer de l’électricité.

Concernant la cuisson, il est préférable d’utiliser des casseroles adaptées à vos plaques, notamment concernant les dimensions. Par ailleurs, prenez l’habitude de les couvrir pendant la cuisson.
L’utilisation d’un autocuiseur est aussi une solution efficace. Grâce à la vapeur chaude, vous dépenserez deux fois moins d’énergie pour
la cuisson. Enfin, pour la vaisselle, vous pouvez la faire à la main.

Bilan énergétique