Tout comme n’importe quelle installation, une pompe à chaleur peut perdre de sa performance au fil du temps. Il est ainsi important d’en prendre soin régulièrement. L’entretien de la pompe à chaleur relève également d’une obligation légale depuis le mois de juillet 2020. Comment procéder ? À qui faire appel ? Des éléments de réponse dans cet article.

financer-pompe-à-chaleur-investissement-PAC

Entretien d’une pompe à chaleur : que dit la loi ?

L’obligation d’entretien de la pompe à chaleur est relativement récente. Avant le décret sorti le 28 juillet 2020, aucune loi n’imposait les propriétaires de ce type d’appareil de chauffage à en prendre soin. Depuis la mise en place de ce décret, le vide juridique régissant la pompe à chaleur est comblé. Désormais, les installations d’une puissance comprise entre 3 et 70 kW doivent faire l’objet d’un entretien au moins tous les 2 ans.

Il existe toutefois quelques exceptions en fonction de la quantité de fluide frigorigène nécessaire au fonctionnement de la pompe à chaleur.

  • Si l’équipement utilise entre 2 et 30 kg, une inspection annuelle est indispensable ;
  • Entre 30 et 300 kg de liquide, un contrôle semestriel est recommandé ;
  • Au-delà de 300 kg, l’entretien se fera tous les trimestres.

L’entretien de la pompe à chaleur consiste à vérifier l’état du système en général, mais ce n’est pas tout. Il peut aussi englober son nettoyage si cela est nécessaire. La mise en place de certains réglages fait aussi partie du service d’entretien de ce genre d’équipement.

À qui faire appel ?

Pour l’entretien de la pompe à chaleur, vous devez vous adresser à un chauffagiste qualifié. Lui seul dispose du savoir-faire nécessaire pour vérifier le bon fonctionnement de l’installation. Son intervention consiste en une vérification de l’état du système thermodynamique. Il continue ensuite avec le contrôle du niveau d’étanchéité du circuit du fluide frigorigène.

Si la situation l’exige, le professionnel pourra se charger de nettoyer le système thermodynamique. Quelques ajustements sont possiblement nécessaires selon le cas. Si le chauffagiste repère une fuite ou une quelconque défaillance, il procédera immédiatement à la réparation. Il sera en mesure de vous donner des conseils judicieux pour améliorer la performance de votre installation.

Lors de l’installation de votre pompe à chaleur, demandez un contrat d’entretien annuel à votre chauffagiste. Il s’engage ainsi à effectuer les travaux d’entretien plus tard. Ce sera plus économique pour vous, parce que vous ne paierez que le prix de l’intervention. Le déplacement du professionnel ne vous sera pas facturé. Il se charge également de toutes les parties administratives en relation avec l’entretien de la pompe à chaleur.

Quel type d’entretien réaliser soi-même ?

Certains travaux d’entretien de la pompe à chaleur peuvent aussi être à la charge du propriétaire. Ces opérations régulières contribuent à prolonger la durée de vie de l’installation. Ainsi, si la pompe à chaleur est raccordée au réseau du chauffage, vous pouvez surveiller la pression du module hydraulique.

Cet entretien de la pompe à chaleur permet d’assurer l’équilibre hydraulique entre le dispositif et le circuit de chauffage de votre habitation. Il est aussi recommandé de vérifier la composition du fluide caloporteur et de le changer environ tous les 5 ans.

Si votre pompe à chaleur est aérothermique, il est indispensable de nettoyer régulièrement la borne extérieure. Les bouches d’insufflation intérieures doivent aussi être dépoussiérées et lavées de temps en temps avec de l’eau savonneuse. Quand la pompe à chaleur est propre, l’air circule plus librement.

Cet entretien de la pompe à chaleur au quotidien permet de préserver le bon fonctionnement de l’installation et d’augmenter sa durée de vie.

Bilan énergétique