//Comment faire le bilan énergétique de son logement ?

Comment faire le bilan énergétique de son logement ?

Par |2018-12-13T11:51:24+00:006 décembre 2018 |Catégories : Energie Solaire|
Bilan-energetique-ampoule-consommation-energie

La facture d’eau, de gaz ou d’électricité est un sujet sensible pour bon nombre de ménages. La hausse du prix des énergies fossiles poussent de nombreux foyers à se préoccuper de leur consommation. Pour connaître le montant réel de ces dépenses liées à l’énergie, il est indispensable d’effectuer un bilan énergétique. Ainsi un diagnostic approfondi est le premier pas vers un processus de transition.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est réglementé. Il est donc important de respecter certaines étapes dans sa réalisation. Seuls les professionnels certifiés peuvent l’effectuer et sont compétents pour analyser les informations récoltées. Vous pourrez ainsi choisir des solutions adaptées à votre situation et vos besoins.

Connaître les enjeux du bilan énergétique pour une habitation

En recensant les différents équipements qui composent votre logement. Le professionnel commence par réaliser un état des lieux de votre consommation énergétique. Du système de chauffage, à la production d’eau chaude en passant par l’isolation. L’expert est capable de dresser un portrait complet de la quantité d’énergie consommée.

De votre côté, il est intéressant de récupérer vos anciennes factures d’énergie. Nous vous recommandons alors de regarder l’évolution de votre consommation et du montant associé. Si l’un des deux facteurs augmente, il est temps d’opter pour des solutions moins énergivores.

Pour connaître la performance énergétique d’un logement, le professionnel doit utiliser 2 systèmes de mesures différents :

  • Une mesure de dépense énergétique symbolisée par l’étiquette énergie. Celle-ci indique la consommation annuelle du logement. Sur une échelle de A à G, l’expert est ainsi capable de représenter graphiquement votre dépendance énergétique
  • Une mesure d’impact environnemental représentée par l’étiquette climat. Cette dernière montre les émissions de gaz à effet de serre CO₂ de votre bâtiment. Sur un graphique allant de A à G, le diagnostiqueur peut en déduire si votre logement est respectueux ou non de l’environnement. Cette information peut également vous donner un indice sur la consommation globale et la déperdition énergétique de votre habitation.

Rappel : sur l’étiquette énergie le A correspond à une faible consommation (inférieure à 51 kilowattheures/m²) et le G à une forte consommation (supérieure à 450 kilowattheures/m²). Pour l’étiquette climat, le A montre un faible émission de CO₂  (inférieure à 6 kilos d’équivalent carbone/m²) et le G révèle un fort dégagement de gaz à effet de serre (supérieure à 80 kilos d’équivalent carbone/m²).

Récolter les informations indispensables au bilan énergétique

Le diagnostic de performance énergétique doit contenir certains éléments essentiels pour connaître les solutions adaptées à une possible optimisation énergétique :

  • Les caractéristiques complètes du logement et de l’ensemble du bâtiment avec un descriptif des équipements qui les composent (système chauffage, alimentation en eau, circulation de l’air …)
  • L’indication pour chaque équipement de sa consommation en énergie ainsi qu’une évaluation des dépenses annuelles par rapport à l’utilisation de ces appareils,
  • L’estimation de la quantité d’émissions de gaz à effet de serre en fonction de la consommation annuelle d’énergie
  • L’évaluation de la part d’énergie renouvelable dans la consommation totale
  • Les performances globales de l’habitation en se rapportant aux étiquettes énergie et climat

L’expert peut alors apposer des recommandations pour permettre la maîtrise de la consommation énergétique du logement. Il peut également recommander des travaux afin d’améliorer la performance du bâtiment. Ces propositions et conseils sont accompagnés d’une évaluation budgétaire et d’efficacité.

Rappel : la réalisation de ce diagnostic de performance énergétique (DPE) est obligatoire lors de la vente d’un bien immobilier. La durée de validité de celui-ci est de 10 ans et permet d’accéder au crédit d’impôt pour d’éventuels travaux.

Contacter un expert en performance énergétique  

Le bilan énergétique doit être obligatoirement réalisé par un professionnel indépendant. Il doit présenter des compétences et être assuré en cas de litige. Au niveau des certifications, des organismes accrédités par le Comité français d’accréditation (COFRAC), vérifient les compétences des experts. D’ailleurs depuis le 1er novembre 2007, l’accréditation est indispensable pour tout prestataire d’évaluation énergétique. Aujourd’hui, plus de 8 000 professionnels sont certifiés pour la réalisation du diagnostic de performance énergétique (DPE).

Pour être référencé, les diagnostiqueurs peuvent se déclarer auprès des professionnels de  l’immobilier ou encore des notaires. Ces derniers sont alors capables de fournir une liste d’experts compétents et reconnus pour réaliser un tel diagnostic. À la fin de la prestation, les résultat du DPE sont transmis à l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Cet organisme, centralise les diagnostics afin d’effectuer des études complètes de la consommation énergétique des foyers français.

Rappel : pour trouver un professionnel, vous pouvez vous rendre sur l’annuaire des diagnostiqueurs certifiés et vérifiés par la COFRAC.

Choisir le bon moment pour effectuer le bilan énergétique

Deux situations peuvent déclencher la procédure pour un diagnostic énergétique. Soit dans le cadre de l’obligation légale, soit à l’initiative du propriétaire ou du locataire du bien. Ainsi depuis le 1er janvier 2011, un logement mis en vente ou en location doit avoir fait l’objet d’un bilan énergétique. Hors de cette obligation, n’importe quelle partie prenante d’un bien immobilier peut demander la réalisation d’un DPE. Dans ces deux cas, il est possible de bénéficier du crédit d’impôt sur le coût de la prestation et des travaux associés.

Rappel : il est recommandé d’effectuer un bilan énergétique avant d’effectuer des travaux qui peuvent influer sur la consommation. Demander à un expert une analyse de la dépendance énergétique en automne ou en hiver. En effet, cela permet de constater plus facilement les déperditions thermiques et les zones du logement à améliorer.

Bilan-energetique-logement-consommation

Souvent oublié des agences immobilières, des propriétaires et des locataires, le bilan énergétique peut avoir une réelle influence sur la rentabilité d’une habitation. De la consommation énergétique à l’impact environnemental, le diagnostic est essentiel pour trouver les solutions adaptées à chaque cas. Pour éviter de dépenser vos économies dans l’électricité ou l’eau, faites appel à un expert en diagnostic énergétique. Pensez également aux énergies renouvelables, grâce à des systèmes financièrement intéressants et respectueux de l’environnement.

Bilan énergétique

Une étude personnalisée gratuite, transparente et 100% en ligne !

JE FAIS MON BILAN ÉNERGÉTIQUE