La hausse systématique du prix de l’énergie impacte fortement le budget des ménages. Afin de réduire les dépenses énergétiques, l’heure n’est plus aux ressources coûteuses et tarissables. Pour les constructions en cours et les projets de rénovation, les énergies renouvelables occupent désormais davantage de place. Ces solutions durables vous aident à réduire considérablement vos dépenses en énergie et à préserver l’environnement.

Une enquête réalisée par Effy sur les dépenses énergétiques des ménages français montre que la facture moyenne est d’environ 1 700 euros. La première astuce pour réduire ce poste de dépense est de choisir une source d’énergie abordable.

Un combustible moins cher

Les ressources fossiles comme le fioul reviennent plus cher à l’achat. En les utilisant, votre facture annuelle peut s’élever à 1 913 euros. Pour les autres ressources comme le gaz et l’électricité, elle s’élève respectivement à 1 446 euros et 1 802 euros en 2019.

Afin de réduire vos dépenses énergétiques, le combustible bois s’avère un investissement intéressant. Son prix oscille autour de 759 euros par an.

Le combustible bois constitue une excellente idée pour limiter les dépenses énergétiques. Le dispositif de chauffage doit toutefois être choisi selon les performances énergétiques attendues et la configuration de votre habitation. Selon ces critères, vous pouvez opter pour une chaudière, une cheminée ou un poêle à bois.

Sur quel dispositif miser ?

Si vous appréciez les cheminées, vous pouvez réduire vos dépenses énergétiques en optant pour un modèle à foyer fermé. Celui-ci est 7 fois plus performant qu’une cheminée classique tout en étant moins polluant.

Vous pouvez vous en servir pour le chauffage d’appoint. Le chauffage intégral est aussi possible si vous munissez votre cheminée d’un kit de redistribution.

Pour un chauffage plus efficace, le poêle à bois recourt au rayonnement et à la convection pour diffuser la chaleur. Si le poêle à bois traditionnel nécessite un ajout fréquent de combustibles, les modèles actuels sont autonomes durant environ 24 h.

Afin de réduire vos dépenses énergétiques, vous pouvez opter pour une chaudière à bois. Cette installation fonctionnant avec des combustibles à granulés, à bûches ou à bois déchiqueté peut servir pour le chauffage central. Elle peut aussi assurer la production de l’eau chaude sanitaire.

Optez pour des équipements exploitant les énergies renouvelables

Tant pour le chauffage, la production de l’eau chaude sanitaire que pour l’électricité, optez pour des équipements fonctionnant aux énergies renouvelables. Ces dispositifs exploitent des sources d’énergie qui ne coûtent rien et qui ne s’épuisent pas.

Les pompes à chaleur

Réduire les dépenses énergétiques est possible grâce à l’installation d’une pompe à chaleur (PAC). Cet équipement récupère les calories contenues dans l’air, l’eau ou la terre. Elle les transforme ensuite en chaleur pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire.

La pompe à chaleur est réputée pour son coefficient de performance élevé. Elle produit en moyenne 3 à 4 kWh d’énergie pour 1 kWh de consommation électrique.

Selon l’Ademe, environ 60 % des besoins énergétiques d’un ménage en termes de chauffage peuvent être comblés avec une pompe à chaleur. Par ailleurs, une PAC peut réduire de 66 à 75 % vos dépenses énergétiques.

Les panneaux solaires

L’exploitation de l’énergie solaire via des panneaux est un choix judicieux pour maîtriser vos dépenses énergétiques. Vous pouvez opter pour des panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques. Les premiers génèrent de l’énergie thermique tandis que les seconds produisent de l’électricité.

Vous pouvez tirer profit du solaire en installant des panneaux aérovoltaïques. Ce modèle combiné utilise les deux faces d’un panneau solaire. De quoi fournir du courant électrique et produire de la chaleur pour l’eau chaude sanitaire ou le plancher chauffant.

L’aérovoltaïque est un pas vers l’autoconsommation énergétique. Son rendement pour la production d’électricité est d’environ 15 à 20 %. Ce rapport indique la part d’énergie solaire transformée en électricité. Le pourcentage restant est en grande partie converti en énergie thermique pour le chauffage. L’économie sur la facture de chauffage avec l’aérovoltaïque est évaluée à 40 % en moyenne.

Bilan énergétique