En décembre 2016, Ségolène Royal inaugurait une route en Normandie alimentée par des panneaux solaires. Que ce projet est-il devenu ?

route-panneaux-solaires

Il y a presque deux ans, l’ancienne Ministre de l’Écologie inaugurait une route solaire normande entièrement alimentée en panneaux solaires photovoltaïques. Un exemple inspirant récemment suivi par la Chine. Dans le département de l’Orne, le chantier s’étalait sur plus d’un kilomètre.

Deux ans plus tard, les résultats ne sont pas décevants. Les panneaux photovoltaïques montrent une réelle résistance. De plus, le projet est rentable et les résultats écologiques sont positifs. Les normands sont également satisfaits de la réduction des nuisances sonores bien que la route reste un peu bruyante. Les infrastructures ne gênent pas les productions agricoles et les zones naturelles. L’installation reste dans la logique de l’innovation par le respect de l’environnement.

Le site normand était une expérience. La démonstration inspire déjà à l’international et devrait démontrer la nécessité de l’énergie solaire dans une époque de renouvellement technologique. Les énergies renouvelables apparaissent encore une fois comme une solution à la crise énergétique de notre siècle.