Incité par vos connaissances ou par le gouvernement, vous voulez découvrir ce qu’est une rénovation globale ? Vous connaissez les aides dont vous pouvez bénéficier en effectuant des installations en vue de réduire votre consommation énergétique ? Cet article explique les avantages de la rénovation globale, les nouvelles aides accessibles ainsi que les conditions d’éligibilité.

Qu’est-ce qu’une rénovation globale ?

La rénovation globale regroupe les travaux réalisés afin de maximiser la performance énergétique d’une habitation. Elle concerne l’ensemble des dispositifs énergivores : le système de chauffage, l’eau chaude sanitaire, la ventilation et l’enveloppe (murs, sol, etc.).

Pour éviter les dépenses inutiles ou le gaspillage d’énergie, il est donc préférable d’effectuer une rénovation complète. Par exemple, en isolant votre habitation sans remplacer votre installation de chauffage, vous risquez d’obtenir un résultat peu satisfaisant. Une rénovation globale, en revanche, offre au foyer une économie d’énergie à long terme, mais aussi un confort optimal.

Pourquoi opter pour une rénovation globale ?

Beaucoup de foyers français optent pour la rénovation globale. Le gouvernement ne cesse d’ailleurs d’inciter à cette action. Quels en sont les avantages ?

  • Votre facture d’énergie présentera une réduction considérable. Réaliser une rénovation globale coûte en effet moins cher que lorsque vous effectuez vos travaux progressivement ;
  • En réalisant une plus grande économie d’énergie, vous participez à la préservation de l’écologie et de l’environnement ;
  • Vous aurez la possibilité d’augmenter la valeur de votre bien. Plus un patrimoine est conforme aux réglementations en vigueur, plus il se vendra cher ;
  • Vous aurez le soutien du gouvernement.

Quelles sont les aides dont on peut bénéficier pour la rénovation globale ?

Les coûts plus ou moins élevés d’une rénovation globale peuvent constituer un frein pour nombreux ménages. Certains sont alors forcés d’abandonner le projet. Toutefois, pour inciter plus de propriétaires à cette action, le gouvernement a mis en place plusieurs aides. Suite au Plan de relance, un nouveau système d’aide a été établi en plus de MaPrimeRenov’.

  • MaPrimeRenov’, lancée en janvier 2020, est une aide qui vous permet d’alléger vos dépenses de rénovation. Elle prend en compte vos travaux de chauffage, de ventilation, d’isolation, etc. ;
  • Le coup de pouce CEE vous permet d’obtenir des aides selon les équipements installés et les travaux réalisés. Plus vous économisez en énergie, plus votre prime augmente.

Quels changements au niveau des aides ?

À la mise en place de nouvelles aides, certains changements ont été opérés sur celles déjà existantes. Ainsi, si MaPrimeRenov’ était réservée aux propriétaires à revenu intermédiaire, depuis octobre 2020, les plus aisés y ont droit. La prime est donc ouverte à tout propriétaire, peu importe son revenu !

Depuis 2021, l’aide concerne également les rénovations globales. Cela est notamment bénéfique pour les propriétaires puisque les travaux sont plus nombreux dans cette situation. Aussi, pour cumuler avec MaPrimeRenov’, vous avez désormais droit au nouveau coup de pouce CEE.

Quelles sont les conditions requises pour obtenir ces aides ?

Pour être éligible à ces aides, vous devez :

  • Réaliser votre rénovation globale avec une entreprise ou des professionnels RGE ;
  • Commencer les travaux sur un logement de plus de 2 ans ;
  • Atteindre un gain énergétique de 55 % au minimum si vous résidez en maison individuelle ;
  • Posséder un bâtiment collectif et effectuer une économie énergétique minimum est de 35 % ;
  • Effectuer un audit énergétique.

Ainsi, le niveau de revenu ne figure plus dans les conditions d’éligibilité. Néanmoins, il sera pris en compte dans le calcul du montant des primes. Les propriétaires au revenu modeste recevront, en effet, une prime plus élevée.

Bilan énergétique