Malgré l’épidémie et la crise économique, les énergies renouvelables contournent la crise et ne cessent de bondir. On prévoit leur nette hausse d’ici 2021. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit que la première source d’électricité sera l’énergie renouvelable, devant le charbon (10 novembre 2020).

 

Les énergies renouvelables en pleine croissance

Le solaire, l’éolien et l’hydroélectrique et autres énergies vertes ne cessent de se développer alors que la demande en pétrole, en gaz naturel et en charbon subit un recul historique. Elles devraient atteindre « près de 90% de l’augmentation de la capacité électrique mondiale totale », selon le rapport Renewables 2020, publié par l’AIE ce mardi 10 novembre 2020.

La production d’électricité renouvelable devrait augmenter de 7% tandis que 200 GW devraient être installés cette année. (essentiellement en Chine et aux Etats-Unis)

Un niveau jamais vu depuis 2015

 

La croissance des énergies vertes devrait accélérer davantage et atteindre 10%, un niveau jamais atteint depuis 2015. On doit cette hausse à l’Union européenne et l’Inde, qui voyaient leurs projets retardés par la pandémie finalement finalisés.

« La résilience et les perspectives positives du secteur sont clairement reflétées par l’appétit soutenu des investisseurs », souligne Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE. L’impact sur les marchés boursiers est net, les géants des renouvelables ont connu une croissance largement supérieure aux principaux indices internationaux.

Soutenue par la crise climatique ainsi que la rentabilité en hausse des renouvelables, la tendance devrait s’accentuer dans les années à venir. « En 2025, ces énergies devraient devenir la première source de production d’électricité au monde, mettant fin aux cinq décennies de production du charbon en tant que principal fournisseur », anticipe Fatih Birol. «A cet horizon, les énergies renouvelables pourraient fournir un tiers de l’électricité mondiale. Et leur capacité totale sera deux fois supérieure à la capacité totale de la Chine aujourd’hui ».

En 2025, un tiers de l’électricité mondiale pourrait être d’origine renouvelable.