Réaliser une rénovation globale présente de nombreux avantages. Néanmoins, les dépenses pour installer les nouveaux équipements peuvent paraître très élevées. Ainsi, les autorités publiques ont établi de nouvelles aides à la rénovation pour encourager cette action. Dans le cadre du Plan de relance, ces subventions ont évolué et sont désormais plus bénéfiques. Quels sont les changements ? Comment en bénéficier ?

MaPrimeRenov’ depuis 2021

Parmi les nouvelles aides figure MaPrimeRenov’ qui remplace le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il s’agit d’une aide du gouvernement qui permet de financer les travaux de rénovation. Lors de son lancement en janvier 2020, il ne concernait que les personnes dont le revenu était modeste. En 2021, tous les propriétaires, peu importe leurs ressources, peuvent obtenir cette prime.

Aussi, MaPrimeRenov’ est désormais accessible aux bailleurs en plus des propriétaires occupants. Concernant son montant, il est proportionné en fonction de votre revenu. Un parcours de couleurs a été mis en place pour identifier plus facilement la somme dont vous pouvez bénéficier :

  • Bleu ;
  • Jaune ;
  • Violet ;
  • Rose.

Coup de pouce CEE depuis 2021

Les nouvelles aides accessibles en 2021 comptent également le coup de pouce CEE. La création du Certificat d’économie et d’énergie incite les acteurs privés à contribuer dans la lutte contre la consommation abusive de l’énergie. En optant pour une rénovation énergétique, un propriétaire au revenu modeste peut voir ses primes augmenter grâce à cette nouvelle subvention. De plus, elles sont bonifiées en fonction de leurs efficacités.

Désormais, en plus des habitations collectives, les maisons individuelles peuvent aussi bénéficier de ces nouvelles aides. Le montant dépendra du niveau de revenu des propriétaires. Il est également important de noter que cette prime est cumulable avec MaPrimeRenov’.

Néanmoins, attention ! Pour les logements collectifs, les travaux éligibles sont ceux qui seront engagés avant le 31 décembre 2021 !

Les travaux financés par MaPrimeRenov’ et le nouveau coup de pouce

Vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation ? Pourtant, vous ne savez pas lesquels seront pris en compte pour bénéficier des nouvelles aides financières en 2021 ? Voici quelques exemples de travaux qui pourront figurer dans une rénovation globale :

  • Isolation : cela vous permet de réduire votre utilisation de chauffage ;
  • Ventilation : bien choisir votre VMC est également une étape primordiale de votre rénovation. Vous diminuerez ainsi votre facture et bénéficierez d’un meilleur bien-être et d’une bonne santé ;
  • Système de chauffage : celui-ci prend une place conséquente dans votre facture. Il est essentiel d’en choisir un qui soit conforme, mais efficace. Privilégiez donc des mécanismes moins énergivores et moins polluants.

Les critères d’éligibilité aux aides financières depuis 2021

Depuis 2021, tout propriétaire, qu’il réside dans le logement ou mette celui-ci en location, peut bénéficier de nouvelles aides.

Ces types de financement ne concernaient autrefois que les propriétaires à revenu modeste. Désormais, ces nouvelles aides sont ouvertes à tous ceux qui veulent effectuer ces travaux sans limites de ressources. Néanmoins, d’autres critères persistent, notamment les suivants :

  • Le recours à un Reconnu garant de l’environnement soit un RGE pour réaliser les travaux est obligatoire ;
  • Les logements doivent présenter une ancienneté de 2 ans ;
  • Le logement doit être utilisé comme résidence principale ;
  • Un contrôle qualité est nécessaire ainsi qu’un audit énergétique pour bénéficier des bonifications existantes ;
  • L’économie énergétique minimum est de 55 % pour les logements individuels et pour les bâtiments collectifs, le minima est à 35 %

Les nouvelles aides mises en place depuis 2021 deviennent désormais plus accessibles, bénéfiques et plus ouvertes.

Bilan énergétique